La chaudière étant choisie, il convient avant tout de déterminer:

  • la puissance à fournir dans chaque pièce: elle est déterminée par le lieu et la qualité de l'isolation. Elle est calculée par l'installateur. N'hésitez pas à faire faire un bilan thermique.
  • le nombre de radiateur: il est préférable dans mettre plusieurs par pièce pour multiplier les sources de chaleur
  • l'emplacement: plutôt contre les murs froids, sous les fenêtres et de manière à rendre les tuyaux le moins visible

   Puis le type de radiateur:

  • électriques: ils sont peu onéreux, pratiques, peu encombrants, sans entretiens hormis un dépoussiérage annuel mais chers à l'utilisation. Choisissez plutôt des radiant. A l'installation controlez si la puissance électrique disponible est suffisante, le diamètre des fils d'alimentation et la valeur des protections
  • au gaz: les mobiles sous un aspect pratique peuvent présenter un danger d'asphixie, ne bouchez surtout pas les aérations de la maison. Les fixes ne sont pas très chers à l'achat mais ne sont intéressants qu'avec du gaz de ville car en bouteille le prix de revient est à peine inférieur à l'électricité. L'entretien doit se faire par un spécialiste une fois par an.
  • chauffage central: ils peuvent être
    • en fonte: lourds avec une forte inertie, rayonnent 30% de plus, plus chers mais plus confortables.
    • En acier ou en allu, ils sont moins chers ont peu d'inertie

    Il est possible de mettre des radiateurs différents sur une même installation mais le liquide caloriporteur à l'intérieur devra être spécial pour éviter d'éventuels problèmes. L'entretien se bornera à l'absence de fuites, à faire fonctionner les robinets ou les thermostats au démarrage et à l'arrêt de la chaudière mais si l'eau sent mauvais est très sale ou si les thermostats se bloquent  souvent, il faut faire un désembouage du circuit. On procède par injection d'un liquide spécial comme pour le détartrage de chauffe-eau ou de radiateur automobile après rinçage et remplissage on peu démarrer la chaudière.