Système de ventilation dans une habitation : un élément de confort et d'hygiène indispensable...

Qu'est ce qu'un système de ventilation ?

La ventilation dans une habitation est nécessaire. Elle renouvelle l'air vicié par toutes sortes de polluants tels le grand nombre de produits chimiques qui stagnent dans la maison (beaucoup plus concentrés qu'à l'extérieur) ainsi que l'humidité.

Quels sont les différents types de systèmes de ventilation ?

La ventilation d'une habitation peut être :

  • Naturelle sous toiture, 
  • Artificielle, mécaniquement contrôlées par une VMC. Une VMC est une boite munie d'un ventilateur qui est reliée par des gaines à chaque pièce. La VMC extrait l'air, le renouvellement se faisant par des grilles d'aération.
  • Produits : auto réglable, hygro réglable et double flux (Lieu de  mise en place du groupe, des bouches d' aspirations, des bouches d' insufflation, des entrées d' air du boîtier de commande).
  • VMC auto réglable : qui se pose comme l'hygroréglable mais qui n'est pas hygro et qui fonctionne avec un interrupteur deux vitesses.

Pourquoi installer un système de ventilation performant ?

La ventilation limite les acariens, évite les moisissures, les champignons, les taches et auréoles ainsi que la condensation. Contrairement aux idées reçues, elle n'est pas source de pertes de chaleur importantes mais un élément de confort et d'hygiène indispensable. 

La VMC est un ensemble de dispositifs destinés à assurer le renouvellement de l’air à l’intérieur des pièces d’un maison, notamment pour les pièces dites humides. Mais en plus de ventiler, il est également nécessaire d'aérer son intérieur.

La VMC double flux :

Son principe est de réchauffer l'air neuf introduit dans le logement en récupérant la chaleur de l'air évacué. L'économie sur les pertes d'énergie est de 70%. Toutefois, le coût du système (600 € contre 60 € pour une VMC simple flux), son installation qui nécessite une isolation des gaines et une évacuation des condensats (liaison du caisson au réseau d'eaux usées) et sa nécessité d'entretien ont fait que la VMC double flux a quasiment disparu dans les installations de maisons individuelles.

La VMC simple flux :


C'est le système le plus simple, employé le plus souvent dans l'habitat individuel : des entréees d'air sont placées dans les pièces à vivre (chambres, salon, etc.) généralement au niveau des fenêtres. Les bouches d'extraction de l'air sont placées au niveau des pièces humides (salle de bain, cuisine, buanderie) et reliées à un groupe d'extraction motorisé.

L'air extérieur « neuf » est ainsi aspiré tout d'abord vers les pièces sèches puis vers les pièces humides puis vers les bouches d'extraction. Pour que le passage de l'air puisse se faire même portes fermées, il convient de raboter le dessous des portes intérieures pour laisser un passage de 1 cm (on parle de « détalonnage »).